Print
18 mai, 2016
Nous ne pouvons parler de Gibran sans évoquer Bcharré et vice-versa, non seulement en raison de leur relation ombilicale, mais aussi parce que le village est à l’image du poète, de l’artiste, de l’écrivain et du prophète : modeste, pur, profondément enraciné dans l’harmonie avec la nature environnante, fleurissant parmi les Cèdres du Seigneur, à mi-chemin entre terre et cieux. Cette spiritualité, commune aux deux et que respire l’œuvre monumentale de Gibran et dans laquelle est trempé son pinceau d’artiste, ne laisse pas insensible le visiteur du Musée de Gibran.

L’apparence dépouillée et simple de l’intérieur du Musée n’est qu’une façade devant la richesse de son contenu. Gibran est présent à chaque pas, dans chaque coin de ce sanctuaire qui héberge jalousement son travail et sa pensée : « Je suis vivant comme vous. Je suis debout près de vous. Fermez vos yeux, vous me verrez devant vous ».

La nature qui enveloppe ce lieu magique, suspendu entre le réel et l’irréel, entre la conscience et le rêve, est enchanteresse et digne du pinceau d’un Van Gogh. La sculpture de Gibran, œuvre de Rudy Rahmé, témoigne de la grandeur de cet homme qui traverse les continents et abolit les frontières par ses écrits, ses pensées et son appel inlassable à l’amour, à l’ouverture, à la beauté, bref aux vertus humaines les plus nobles et dont a fortement besoin. Ce coin paisible, perché loin de la pesanteur du quotidien, et qui offre une vue magnifique d’un village fidèle à ses origines et à son mode de vie traditionnel, est un appel à retourner aux racines. Un appel qui inspire de nombreux écrivains internationaux comme Paolo Coelho et séduit les Libanais de la diaspora qui, conquis, œuvrent en faveur de son expansion internationale : l’homme d’affaires Carlos Slim Helu investit ses efforts en faveur de la conservation des manuscrits de Gibran et prend en charge la promotion de son legs dans le monde, l’actrice Salma Hayek transforme Le Prophète en un chef-d’œuvre cinématographique divulguant le message noble de son écrivain.

Cet homme, qui a fait couler beaucoup d’encre, sans pour autant étancher la soif des chercheurs et des amoureux de son œuvre, mérite notre attention et notre acharnement à répandre son message pacifique, nous qui sommes toujours ici, enracinés dans notre croyance en la résurrection du Liban au terme de ce calvaire. Municipality of Bsharri Sethrida Geagea #AgendaMunicipalLibanais
Pour bénéficier de nos services,

Contact