Pour Une Union Des Villes Arabes

Print
14 août, 2018

Pour une union des villes arabes

 

Le Secrétaire général de l’Organisation des villes arabes,SEM Ahmed Hamed Sabeh,a effectué une tournée au Liban, visitant tour à tour les villes de Baalbeck, Jeita, Tyr et Jbeil-Byblos. Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre toutes les villes arabes, qu’elles soient membres de l’Organisation ou non, dans un but d’échange d’expériences et d’expertises. Un échange qui conduira au développement des institutions municipales et régionales dans les villes arabes, permettant par là leur modernisation et leur évolution de manière à pourvoir aux besoins de leurs habitants.

 

Atteindre le plus grand nombre de villes arabes

 

Cette visite a été rendue possible grâce aux efforts de son initiatrice et coordinatrice, Mme Abir El Khoury Jbeily, qui a tenu à accompagner toutes les étapes de la tournée du Secrétaire général de l’Organisation des villes arabes. « L’objectif ultime de cette visite, selon elle, est de pouvoir atteindre le plus grand nombre de villes arabes afin de renforcer le rôle des municipalités entre elles, leur coopération dans l’avenir et leur partenariat ». Mme Jbeily a tenu ces propos lors de son discours inaugural au restaurant Mhenna-sur-mer, à Amchit, où la Fédération des Municipalités du Caza de Jbeil-Byblos recevait SEM Ahmed Hamed Sabeh.
Elle a également évoqué « le rôle que tiendra la Fédération des Municipalités du Caza de Jbeil-Byblos dans la consolidation de sa présence régionale et internationale à travers son ouverture au monde arabe via l’Organisation des villes arabes. Les villes membres ne pourront qu’en bénéficier aux niveaux touristique, culturel et écologique ». Dans son discours également, Mme Jbeily souligné l’importance vitale des relations internationales qui tissent des ponts entre deux mondes, qu’ils soient ressemblants ou non, de manière à servir les intérêts, les particularités et les ambitions de tout le monde

 

.

 

De son côté, le Président de la Fédération des Municipalités du Caza de Jbeil-Byblos, M. Fadi Martinos, a profité de cette occasion pour annoncer officiellement la candidature de la Fédération à l’Organisation des villes arabes, soulignant l’importance capitale de cette démarche dans la vision développementale de sa mission. Selon ses propos, cette visite montre l’importance qu’accorde l’Organisation au Liban et aux relations amicales qui se sont consolidées au fil des ans. « Nul ne peut s’isoler, affirme-t-il, non en raison de la globalisation, mais parce que l’échange et la collaboration sont vitales. Aucune ville ne peut affronter seul les défis actuels, et c’est pour cela aussi que la coopération est primordiale, notamment entre les pays et les villes avoisinants ». Evoquant l’importance du tourisme dans la région, M. Martinos a fait part de son ambition d’ouvrir la région au monde arabe en développant tout le créneau des relations internationales.

 

Miser sur l’humain comme atout majeur

 

Le Secrétaire général de l’Organisation des villes arabes s’est également rendu à Jeita qui s’est récemment joint à l’Organisation, sous l’impulsion du Président de sa municipalité, M. Walid Baroud. Ce dernier a souligné la présence de Jeita sur la mappemonde, et la consécration de son rôle international. « Malgré les capacités limitées de la ville, assure-t-il, nous relevons le défi avec beaucoup d’optimisme. Parce que nous sommes conscients de l’impact bénéfique de nos efforts sur les citoyens. Jeita fait partie du monde arabe, il est donc naturel, voire vital, de s’ouvrir au monde arabe, et ce à travers des projets de collaboration qui se mettront en place au sein de l’Organisation. Ce partenariat avec le temps s’effeuillera tant au niveau culturel, qu’académique ou développemental ». Et M. Baroud de souligner finalement l’importance du développement local, révélant le projet d’élaboration d’une cité sportive à Jeita.

 

Quant à Baalbeck, membre de l’Organisation depuis plus de 40 ans, la visite de SEM Ahmed Hamed Sabeh a été une occasion de « consolider les liens fraternels et historiques » entre les deux parties, comme l’a souligné le Maire de Baalbeck, le Général Hussein Lakis. « C’est également l’occasion de redynamiser la collaboration et l’échange entre les villes arabes, en se basant sur notre appartenance communiste arabe et à partir de notre vision du développement qui mise sur l’humain comme atout majeur ». Le Général Lakis a passé en revue le développement de la ville de Baalbeck dont le nombre d’habitants a atteint aujourd’hui les 120 mille, sans oublier qu’elle accueille 60 000 réfugiés syriens et 10 000 réfugiés palestiniens. « Tout cela constitue un poids supplémentaire sur la ville, son infrastructure et ses services publics, aussi bien municipaux qu’étatiques. Mais, poursuit-il, le comité municipal actuel et ceux qui l’ont précédé, poursuivent leurs efforts, en collaboration avec les députés de la région, le gouvernement, et le partenariat de pays amis, dont le Koweït, afin de pourvoir aux besoins développementaux de la ville et de ses habitants ».

 

C’est finalement à Tyr, « la Ville de l’alphabet, de la civilisation et de la coexistence », que le Président des Municipalités de Tyr, M. Hassan Dbouk, a accueilli SEM Ahmed Hamed Sabeh. Dans son discours, M. Dbouk a tenu notamment à remercier le Koweit pour le rôle que le pays a joué dans différents domaines. « Le Koweit qui s’est penché sur le chevet du Liban durant la guerre de 2006, à travers la reconstruction de plusieurs villages du sud du pays qui ont subi de grands dommages durant cette guerre ». Il a également souligné le soutien du Koweit dans le projet du fleuve Litani et du site de Chkif, espérant que la collaboration se poursuivra avec l’Organisation des villes arabes.

GALERIE DE PHOTOS
Afficher plus
Pour bénéficier de nos services,

Contactez-nous